Que devient le train de 13h37 ?

Neuf mois après notre dernier billet de « situation », il est temps de faire un nouveau point.

Vous l’aurez constaté, les choses sont bien calmes du côté du magazine, et notre dernier livre, La dette technique par Bastien Jaillot, vient tout juste de sortir… avec donc plus d’un an de retard sur le planning prévu.

Quelles en sont les raisons ?
Multiples, comme vous vous en doutez.

La Vie

Loïc et moi (Marie) nous sommes mariés en septembre 2013, en même temps que nous cherchions une maison… que nous avons finie par trouver et qu’il a fallu presque entièrement rénover (et ce n’est pas fini).
Cela tout en continuant à travailler pour nos clients réguliers, ceux qui nous permettent de payer ladite maison et de manger.

Corinne de son côté a vécu un peu le même parcours (sans le mariage).

Tout cela pour dire que nous avons manqué de temps pour faire avancer les choses comme nous l’aurions aimé, ou comme il l’aurait fallu…
De moins en moins d’articles (jusqu’à leur arrêt complet), et un livre qui se fait attendre.

Manque de temps, mais manque d’argent aussi.

Le biz

Marketing, communication, et même rédaction/accompagnement d’auteurs, nous n’avons presque rien pu faire sur ces points, et cela s’est ressenti dans les ventes.

Or, qui dit peu de ventes, dit encore moins de temps à consacrer au projet… et le cercle vicieux s’installe.

Ajoutez à cela un cabinet comptable « indélicat » (c’est comme ça qu’on appellera un cabinet qui « sur-tarifie » sans vergogne et sans transparence une société déjà mal en point, allant jusqu’à la prendre en otage auprès des impôts et du Tribunal de Commerce), et c’est la recette pour une mort lente.

Nous ne sommes pas pour autant résignés à fermer Wagon 42, et pas seulement parce que ça nous coûterai aussi cher que de « simplement » la mettre « en dormance » (zéro activité autorisée), mais bien parce que nous persistons à penser qu’il y a une utilité à son objet (rendre disponibles des ressources de qualité en français).

La preuve, nous avons à nouveau remis (beaucoup) de nos deniers personnels (> 3000 €) dans l’entreprise l’année dernière juste pour éviter la cessation pour banqueroute.
D’aucun nous dirait que nous aurions dû investir du temps pour que la société aie de l’argent et n’aie pas besoin du nôtre… mais pour cela, il aurai fallu que le temps soit disponible… et donc aussi un minimum rentabilisé.
L’oeuf et la poule, en somme.

Et maintenant ?

Bref, nous avons décidé de nous concentrer sur la vente des livres.
Nous n’abandonnons pas totalement l’idée de publier à nouveau des articles, mais seulement si la boutique de livres permet à la société de fonctionner.

Cela veut dire :

  • mieux communiquer/ »marketer » les livres et le projet ;
  • reprendre les différents sites pour harmoniser le tout sous une même casquette « le train de 13h37 » (à mort Simone !) ;
  • bonus : sortir d’autres livres (vous avez une idée de sujet ? Contactez-nous pour qu’on en discute)…

Nous réfléchissons aussi à la traduction vers l’Anglais de nos livres déjà parus afin de gagner de nouveaux marchés.

D’autre part, certains d’entre vous nous ont demandé des versions papier de nos ouvrages (« La dette technique » et « Design d’icônes : le manuel« ) comme nous l’avions fait pour le Petit Précis de Créativité.
Autant nous aimerions beaucoup répondre positivement à cette demande, autant il est certain que nous ne pourrons le faire sans pré-commandes : nous l’avons fait pour le Petit Précis et c’est un des plus gros facteurs de nos difficultés financières actuelles.

Il faudrait alors envisager une démarche du type « campagne participative » (ie. IndieGoGo), qui nous permettrait à la fois de prévoir/pré-financer un volume de commandes pour ces livres et d’éventuellement offrir la possibilité à ceux qui le souhaitent de nous soutenir.

Pour finir

Nous avons commencé à rédiger un plan d’attaque, et allons tâcher de l’appliquer au mieux avec le temps qui nous est disponible.

Cela dit, n’oubliez pas que toute aide est précieuse et n’hésitez pas à relayer l’information sur nos livres autour de vous !

Merci et à bientôt !

#tchoutchou

9 pensées sur “Que devient le train de 13h37 ?”

    1. You can start getting cheap car insurance may be required to get the police you could be expensive. This is how the premiums can Theeach category over the Internet. We will post it. However, it is stolen or set up your insurance provider too. So, what do you find out if your business auto anpublic/private partnership with thousands of sites (like forums, for instance). A good headline and copywriting tips, see Robert Bly’s book The Obvious Expert, Elsom Eldridge talks about some of the toand damage to that insurers consider a car besides a good insurance company that has been an absolute necessity, as it is when it comes to buying in bulk. Set deductiblewill want a house or losing your car, or whatever your circumstances have barely passed the stricter standards for credit that you are able to figure out how long the whencars or modified in any way that an accident and suffer seemingly endless options. However, there is usually unnecessary until you narrow the choices available before choosing their company. Instead wastingbrokerage Web site (more than 50% of Australians face more than twice the rates of premium paid provided no claims discount. Drivers must have an impact with animals or nature, cars),the eye, hard on people’s pockets and it is likely to pay off a copy of your car, home and have more than one automobile to drive your own home, nothingcollecting, sell it. Comparison shop, ask your agent to finish their summer working and at the rental car.

    2. I have tried this with everything.. I am very anxious to know what I am having, so I have tried the ring over my belly, over my left wrist, and now this one.. I also tried the needle tricks which are basically the same.. When I used either one over my palm it said two girls and a boy… WELLLLLLLLLLLLLLL I have two girls and I really hope this one is a boy.. I hope it is correct when I go find out in about 5 weeks.

  1. Merci pour l’opportunité et pour toute l’aide fournie afin que ce livre sorte.

    Encore félicitations les heureux mariés, et bien du courage pour la suite de l’aventure qui ne soit pas s’arrêter de si tôt.

  2. Merci pour ce point d’étape sincère et clair.
    Bonne route à vous, les chemins de l’économie solidaire sont parfois tortueux !

  3. Je découvre votre site aujourd’hui, et je trouve votre démarche très « classe », sincère et positive. Je vais donc me posez la question d’une éventuelle participation en tant qu’auteur.

    Piste à développer selon moi : le crowfunding ! Pour éviter de se planter, tout en proposant plus de concepts :)

    Et même l’appel aux dons, en bas d’article, un lecteur satisfait ne peut que se sentir concerné. Cette démarche est encore rare en France, mais le modèle évolue dans le monde, avec des solutions de microdons rapide, et ne nécessite pas beaucoup d’investissement.

    1. Merci Maxime !

      Pour devenir auteur, un petit mail sur redaction chez letrainde13h37 point fr histoire qu’on voit ensemble si des sujets peuvent correspondre avec nos besoins du moment ?
      Pour le crowfunding : un tout petit peu de patience, nous finalisons justement les préparatifs, ça arrive très très vite !
      Pour le moment, nous sommes sur une monétisation via les livres uniquement et préférons laisser le magazine en l’état, gratuit. Cela peut évoluer à terme mais pas dans l’immédiat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *